Comment Boeing Nomme les Avions ?

Dans l’article précédent, l’avion impliqué est un 737-322. Les deux derniers chiffres, le 22 ici, correspondent au numéro de client original. C’est-à-dire le client pour lequel l’avion a été construit et qui a commencé à l’exploiter dès sa sortie d’usine. Chaque client a la possibilité d’ajouter ou de retirer certaines options offertes par le constructeur. Ainsi, deux 737-300 qui sortent des ateliers la même semaine n’ont pas nécessairement les mêmes équipements s’ils sont fabriqués pour des clients différents.

Un 747-400 fabriqué pour Air France sera un 747-428, 28 étant le numéro de client d’Air France. Même si Air France vend cet appareil, il restera jusqu’à la fin de sa vie un 747-428 parce que c’est selon cette spécification qu’il a été construit.

La séquence de numérotation a commencé après le 707-120. Le 20 c’était juste pour Boeing, pas pour un client. Puis, le premier client a eu le chiffre 21. C’était la Pan Am. Puis, en 22 nous avons United Airlines. En 23 American Airlines. En 24 Continental… La première compagnie non-US c’est Air France avec le numéro de client 28. Lufthansa arrive en 30 et British Airways en 36 après avoir hérité du numéro de son ancêtre la BOAC.

Apres avoir attribué le numéro 99 à Celedonian, Boeing décide d’utiliser les chiffres délaissés auparavant : le 01 est donné à Piedmont Airlines et le compte reprend jusqu’au 19. La multitude d’opérateurs et donc de clients fait que ces chiffres de sous-type s’épuisent très vite.

Ainsi, on repart sur A0 jusqu’à Z9. Puis, sans l’avoir épuisé, on repart de AA jusqu’à ZZ. C’est la cinquième séquence et elle est utilisée aujourd’hui pour les nouveaux clients.

Un Boeing 777-21H est un 777-200 luxueux construit pour Emirates Airlines. Les 737-8AS sont des 737-800 construits avec le minimum d’options. Normal, c’est pour Ryanair.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *