J’ai lancé ce site en 2005 afin de participer à la dissémination d’informations relatives à la Sécurité Aérienne.

Quand on s’intéresse à un accident précis, on le trouve documenté de plusieurs façons. D’abord, il y a le style sensationnel des journaux qui vont mettre l’accent sur les points les plus polémiques. Dans la couverture médiatique, on trouve souvent des erreurs  ou des approximations rendant le contenu inintéressant pour le professionnel ou l’amateur éclairé. D’un autre côté, il y a les rapports officiels qui mettent des années à arriver. Ils sont très longs, trop détaillés et écrits dans un style administratif. Le résultat est que beaucoup de professionnels qui devraient les lire, n’ont pas le temps de le faire.

Fondé en 2005, le site Sécurité Aérienne a pour but d’apporter un contenu précis et facilement consommable pour un lectorat d’enthousiastes et de professionnels. Les articles sont tous basés sur des rapports d’accidents officiels. Quand des théories alternatives sont proposées, ceci est clairement indiqué dans le texte.

 

Spéculation ?

Contrairement aux autorités aériennes qui sont très réservées et s’interdisent toute spéculation, en tant que media indépendant, sur Sécurité Aérienne, la spéculation est une revendication complètement assumée. Quand des évènements importants font l’actualité, il arrive que des pistes d’explication soient avancées à titre purement spéculatif. Ceci est le cas pour les articles de la catégorie « Actualités ». Par la suite, autant que possible, un article final est plus orthodoxe est écrit quand le rapport final est publié.

Les thèses spéculatives sont correctes dans 70% des cas.  Exception faite pour les CFIT où pas un seul faux diagnostic n’a été fait sur les 9 dernières années.

Accident de Charm-el-Sheikh

J’avais participé pendant de nombreuses années à l’activité de l’association des familles des victimes de Charm-el-Sheikh. Pour mémoire, l’accident avait eu lieu le 3 janvier 2004 et avait causé la mort de 148 personnes qui se rendaient à Paris. Le 737 a décollé de la station balnéaire puis a fini dans l’eau quelques secondes plus tard. Le crash d’une violence particulière n’a laissé aucune chance aux occupants du 737-300

Je n’ai jamais parlé publiquement de ce crash sur Sécurité Aérienne. Quand on est consultant sur un dossier, on ne peut pas s’exprimer dessus dans un portail personnel. C’est la règle. Maintenant que dix ans ce sont passés, je vais probablement en parler mais en utilisant uniquement les informations publiquement disponibles.

 

Qui suis-je ?

Je suis un spécialiste des systèmes de stockage de données primaires. Ce sont de gros systèmes utilisés par des gouvernements, des banques et de grandes entreprises. Je vis en près de Londres en Angleterre.

Après des études à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, j’ai passé un diplôme de pilote de ligne(ATPL) français. J’ai également étudié le droit aérien et les facteurs humains.

Ce parcours ne donne pas la moindre idée des problématiques de la sécurité aérienne ! Durant toutes les études aéronautiques, l’accent est toujours mis sur les issues positives une fois que les procédures correctes sont suivies. Ceci est vrai dans une large mesure mais ne tiens pas compte de l’infinité de scenarios possibles autour d’une même situation.

Seule l’étude approfondie et prolongée des rapports émis par des autorités aéronautiques comme le BEA, le NTSB, la FAA et des dizaines d’autres permet d’avoir une vision sur les limites du système.

Le fait de ne pas travailler pour une compagnie aérienne ou un constructeur me permet de garder mon indépendance et une liberté de ton impossible autrement.

 

Esprit

Le but de ce site n’est pas de pointer les défaillances réelles ou apparentes et de crier aux responsabilités. Les articles ont été documentés et écrits dans un esprit purement technique. Les équipages, les compagnies aériennes et les constructeurs d’avions font un métier très difficile et avec beaucoup de succès. C’est grâce à ce travail que le transport aérien est devenu plus sûr que le transport par la route. En tant que « Frequent Flyer », je ne peux que leur rendre hommage.

 

Amine-MECIFI-1

 Amine MECIFI (Octobre 2013 – Italie)