Securite Aerienne
Faits, Informations, Analyses, Technique, Etudes



Météo

July 24, 2014

Air Algerie Vol AH5017 – EC-LTV – Porté Disparu

More articles by »
Written by: mecifi
Tags:

Un avion d’Air Algérie faisant un vol entre Ouagadougou et Alger est porté disparu (Vol AH 5017)

Le vol est opéré pour la compagnie nationale algérienne par une compagnie charter basée en Espagne connue sous le nom de Swiftair. Il est courant pour toutes les compagnies du monde, y compris les plus grandes, de sous-traiter certaines lignes à des compagnies tierces spécialisées dans ce genre de marchés.

Swiftair possède une vingtaine d’avions d’ancienne génération. On y trouve 6 Boeing 737-300, 4 MD83, un MD82 et des ATR en versions fret ou passagers.  Ils couvrent l’Europe (France, Espagne, Albanie, Slovénie…) mais aussi des destinations en Afrique (Maroc, Algérie, Soudan…) et Orient (Iraq, Koweït, Bahreïn).

Le business model de Switair est du genre « payer pour voler ». C’est-à-dire que les pilotes ne sont pas payés, mais c’est eux qui payent pour le privilège de travailler. Ceci attire automatiquement des pilotes non-expérimentés qui cherchent des opportunités pour apprendre et accumuler des heures de vol. Un candidat paye plusieurs dizaines de milliers d’Euros pour occuper le siège droit (copilote) en espérant remplir un carnet de vol et trouver un vrai travail plus tard. Quand les pilotes ne sont pas en vol, il leur est demandé de venir faire du travail de bureau au sein de la compagnie. Il n’y a pas besoin d’un Einstein pour se rendre compte qu’au point de vue facteurs humains et sécurité aérienne, ce genre d’arrangements, même 100% légaux, sont loin d’être optimaux.

L’avion sans couleurs (tout blanc) transportait 110 passagers et 6 membres d’équipage. Le contact a été perdu au milieu de la nuit (vers 2 heures du matin) et on ne l’a pas localisé encore.

A cette heure, les autorités algériennes (Premier Ministre) ont confirmé la disparition de l’avion. Les secours/recherches s’organisent pour le moment. Il est très probable que l’avion se soit écrasé. La météo semble avoir joué un rôle.

 

Mise à jour :

Crash confirmé. L’appareil a été retrouvé dans un état « désintégré » près de Gao au Mali. Des militaires français progressent vers le site pour le sécuriser.

 

Que penser à ce stade ?

Il est difficile d’apporter des hypothèses viables à ce stade. On sait juste qu’un avion volait dans une zone où il y avait une intense activité orageuse puis on le retrouve désintégré au sol. Ceci prouve qu’il est arrivé à grande vitesse contre le sol ; probablement hors contrôle.

L’avion est de type MD83 numéro de série 53190/2148. Il a été mis en service en 1996 sous les couleurs de la compagnie égyptienne Héliopolis. Plua tard, il est passé chez Avianca en Colombie puis Austral Lineas en Argentine. Il opérait depuis peu pour la compagnie charter Swiftair. Selon les standards actuels, l’avion est dans une moyenne d’âge correcte. Même les plus grandes compagnies occidentales font voler des avions plus anciens que celui-ci. De plus, il était sous immatriculation Echo Charlie (EC – Espagne), on peut donc supposer qu’il était dans les standards de l’Union Européenne. Nous ne sommes probablement pas dans le cas d’un avion en fin de vie, non maintenu et qui vole sous pavillon de complaisance.

En tant que passager, vous devez savoir que sur beaucoup de lignes internationales, le billet acheté ne vous dit pas réellement qui va vous transporter. Vous pouvez tout à fait acheter un billet sur une compagnie et vous retrouver à faire la totalité ou une partie du trajet sur une compagnie autre.



About the Author

mecifi





 
 

 

Atlasjet 4203 – CFIT en Turquie

Tous les passagers et membres d’équipage d’un avion de la compagnie turque Atlasjet, soit 56 personnes, ont péri dans un crash survenu vendredi dans le Sud-Ouest de la Turquie. Un hélicoptère de secours qui s...
by mecifi
0

 
 

La longue Chute du Vol Alaska Airlines 261

Les crashs dont la séquence dure longtemps sont particulièrement effrayants et nourrissent, à juste titre, l’imagination du public. L’histoire du vol d’Alaska Airlines 261 est celle d’une vraie bataille aérienne con...
by mecifi
1

 
 

American 1572: Sink rate ! Sink rate !

Il ne fait pas bon d’être encore en l’air cette nuit du 11 au 12 novembre 1995 au dessus de l’Etat du Connecticut dans l’Est des Etats-Unis. Des orages terribles balayent des milliers de kilomètres carrés et provoque...
by mecifi
0

 




27 Comments


  1. Commandant Aslan Cem

    Mon commentaire n’a absolument rien à voir avec cette tragédie, mais je viens de me rendre compte d’une chose…

    Cher Amine Mecifi, vous ne seriez pas Aldo Sterone par hasard?!?!

    http://fr-fr.facebook.com/154487314571839/photos/pb.154487314571839.-2207520000.1406298784./722256464461585/?type=1&theater

    https://yt3.ggpht.com/-VMfNTbKgXJI/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAAAAA/2iymaUQ8OKQ/s900-c-k-no/photo.jpg

    En plus, tous les deux vous vivez en Angleterre!

    SI c’est le cas, je suis ravi de voir un homme aussi compétent, qualifié et professionnel faire partie des ” insoumis ” et des dissidents francophones!

    Et évidemment si ce n’est pas le cas, je vous prie de m’excuser pour la fausse joie..

    A.C
    ( Pas Air Canada… )


  2. Billel

    Bonjour Mr MECIFI, tout d’abord merci pour votre site il est super, j’ai lu et relu tout vos articles.
    Sinon concernant se crash ce n’est malheureusement qu’un crash de plus pour ce type d’appareil (série MD80), vu l’éparpillement très sérré des débrilles cela implique une perte de contrôle soudaine, qui n’a laissé aucune chance aux pilotes de reprendre le contrôle ou même d’envoyer un message de détresse, on pourrait penser à la perte d’une surface de vol dû à la mauvaise météo, ou bien un décrochage mal repris tel que le vol RIO-PARIS, ou pire encore, la perte de la vis-sans-fin de la gouverne de profondeur tel que la vol d’ALASKA AIRLINES mettant l’avion en piquer avec l’impossibilité d’en reprendre le contrôle, et cela dû bien sûre à un mauvais entretien de l’appareil.
    Bonne continuation Mr MECIFI.


  3. BENAOUDA Mourad

    Merci Mr MECIFI pour tout ce que vous faites pour nous éclairer sur les problèmes ayant trait aux problèmes de sécurité aérienne.Pour en revenir a ce malheureux crash,cela nous renvoi aux méthodes avec lesquelles est gérée notre compagnie nationale et l’opacité avec laquelle sont passés les contrats d’affrètement avec ces compagnies poubelles.
    Toutes nos condoléances aux familles des victimes et surtout a celles de nos deux amis d’AIR ALGÉRIE dont notre jeune pilote.


    • BENAOUDA Mourad

      Ce qui est malheureux,c’est qu’après cinquante ans d’indépendance nous n’ayons pas encore pu mettre sur pied un organisme chargé des enquêtes aériennes a l’instar du NTSB ou du BEA ;pourtant nous avons des compétences pour cela.


    • Billel

      Les pilotes étaient algériens alors??


  4. Luck

    Oups …François Hollande, Notre président nous a fait, solennellement la promesse du rapatriement des corps des passagers français de ce vol …. de tout les corps….
    Lui aurai t on menti ?
    Un avion de ligne en piquet qui percute la planète avec sa plus haute vélocité ……
    Les lois de la physique (Gravité, vitesse, impacts) sont “dures” ne reste aucun corps a identifier…..


  5. Hermann

    Bonjour,
    Bien sûr l’enquête va démarrer difficilement et il est trop tôt pour émettre des hypothèses, mais ce crash me fait penser à celui arrivé en août 2005 au Vénézuéla (MD 82 ).
    Voir le rapport de l’époque :
    http://www.bea.aero/docspa/2005/hk-x050816/pdf/hk-x050816.pdf


  6. Luck

    En ce 30 juillet, déclarations du colonel Patrick Touron, directeur adjoint de l’institut de recherches criminelles de la gendarmerie française, chargé d”identification sur le site.

    “Nous avons constaté que nous n’avions aucun corps intègre” mais “des corps profondément fragmentés et aucun n’était identifiable par des mesures classiques de médecine légale, de dentiste légale, ni même d’empreintes digitales”.


  7. Olivier

    Bonjour,

    Je me pose quelques questions sur cet accident :
    – Des grêlons peuvent-ils causer des trous dans la carlingue et causer des dégàts important sur des fonctions vitales d’un avion ?
    – Même question concernant les “caissons” des réacteurs ?
    – Ce pourrait-il que des grêlons martelant un réacteur produisent un blocage de la rotation à l’intérieur de ce dernier (par déformation de la parois) ?
    – Sait-on si il y a eu des vols avant ou après sur la même trajectoire, dans un laps de temps qui leurs auraient permis de rencontrer les mêmes conditions météo ?
    – Si oui, a-t-on des retours d’expériences des pilotes ?

    La 4eme question me semble importante mais je n’arrive pas à trouver l’info :/


    • cliquet

      Non, des grelons ne font pas de trous dans le fuselage. Ils ne le touchent même pas en raison de la couche limite d’air qui entoure le fuselage. Les impacts sont souvent relevès sur:
      les glaces pilotes
      le radôme (nez de l’avion)
      les bords d’attades ailes et des empennages
      les entrées d’air des réacteurs.
      Sur les réacteurs à double-flux (cas du JT 8D) les grélons sont centifugés par le fan et évacués dans le flux froid pour la plupart.
      Il y a eu probablement plusieurs dizaines d’avions qui sont passés sur le même axe durant la fin de nuit.


  8. Harty

    Surcharge/centrage, givrage ou rupture d’une commande?


  9. BENAOUDA Mourad

    Non Monsieur BILLEL,les pilotes n’étaient pas Algériens.l’équipage était entièrement espagnole .Le pilote Algérien et le chef de cabine se trouvaient là comme passagers. De toute façon la nationalité des pilotes n’aurait rien changé. Les pilotes Algériens ne sont ni meilleurs,ni pires que leurs homologues espagnoles ou autres.
    Toutes nos condoléances aux familles de toutes les victimes,et nos prières pour leurs âmes.


  10. Luck

    Ah.. Gros soucis “Non officialisés” sur ce vol, matériels endurcis “trés sensible” non retrouvés !!!! Wet and see


  11. mdtobbal

    merci pour tout ces éclaircissements surtout venant d’un professionnel ça permet de mieux comprendre les accidents d’avions car le problème en algérie ce n’est pas que la presse est incompétente mais est qu’on a pas de journalistes spécialisés en accidentologie aéronautique donc les sujets sont mal traités et ça ouvre les portes a toutes les polémiques.chapeau pour monsieur amine mecifi le concepteur de ce site


  12. jean-Louis M.

    otez -moi d’un doute ,j’ai appris que la ou les bandes magnétiques de l’enregistreur phonique étaient illisibles?
    comment se fait-il que l’aviation civile ne soit pas passée au numérique et aux clés USB qui pourraient être redondantes.


    • JujuY

      As-tu une idée de la date de conception du MD80 ???

      les CVR et FDR sont des équipements quasi standard, “pris sur étagère” au moment de la conception de l’avionique et adaptés aux caractéristiques de l’avion en question. Le retrofit vers un équipement plus récent n’est jamais une priorité, car elle ne génère aucun retour sur investissement.

      Juste pour une comparaison dans un domaine que je connais mieux, lors de l’accident par rattrapage à Denguin le 17 juillet, les deux trains en cause (Z2 et TGVA) disposaient de l’équivalent des boites noires sous la forme d’un enregistreur sur papier, car ces deux types de trains ont été concus dans les années 80. Aujourd’hui (mais depuix moins de 10 ans) les équipements enregistreurs écrivent sur une cassette entièrement numérique.


    • JujuY

      Ensuite, la résistance aux crashs (chocs, accélération, incendie, immersion) impose des contraintes sur la partie mémoire qu’ils faut valider par des qualifications longues et coûteuses.

      Surtout que dans le domaine des avions, il n’y a pas d’endroit sûr, contrairement aux trains dans lesquels, il y a deux extrémités (il est impossible d’avoir un choc aux deux extrémités en simultané). Et bien même cette particularité n’est pas (ou peu) exploitée pour des raisons économiques.


  13. OC

    hello Amine
    Voici le 1er rapport du BEA:
    http://www.bea.aero/fr/enquetes/vol.ah.5017/vol.ah.5017.php

    Pour l’heure, la 2° boîte noire qui donne les infos de ce qui se dit dans le cockpit est inexploitable

    On en saura “plus” beaucoup plus tard….voeu pieux


    • mecifi

      Bonjour

      Ca me fait plaisir de te retrouver ici.

      Sans le CVR, il sera difficile de comprendre le cote “facteurs humains” de cette affaire. On ne saura pas ce que les pilotes pensaient, ou ce qu’ils ont planifie ou s’il y a eu une explosion ou d’autres personnes dans le cockpit…

      Je me souviens du crash du 737 a Sharm-al-Sheikh. C’etait le DFDR (la boite des donnees) qui ne fonctionnaient pas correctement. Beaucoup de capteurs etaient dephases ou faux. Et parfois leur dephasage dependait de la valeur qu’il mesuraient. Dans ce contexte, il a ete difficile d’etablir un profil de vol correct et coherent.

      Ca semble assez typique des avions ou la maintenance n’est pas tres pointue.


    • JujuY

      Où est la “nouveauté” de l’information ?
      Le lien pointe simplement vers le compte rendu de la conférence de presse du 7 août…


    • Quelques infos intéressantes quand même sur cette page, et notamment, difficile de ne pas souligner que la trajectoire ressemble bien à celle du Vol 708 West Caribbean (HK-4374X dont le rapport traduit par le BEA est cité par Herrmann ci-dessus) : ralentissement à haute altitude puis décrochage.
      Les causes peuvent bien sûr être différentes…


  14. JujuY

    Le BEA vient de publier un rapport d’étape http://www.bea.aero/docspa/2014/ec-v140724.e1/pdf/ec-v140724.e1.pdf

    Le FDR est à technologie numérique alors le CVR est à base de bande magnétique, mais visiblement il y avait un défaut préalable d’effacement sur le CVR (superposition des enregistrements de plusieurs vols) ce qui rend, pour le moment, les données inexploitables malgrè la “reconstruction” des bandes détériorées par le choc.

    Ce qui me surprend, c’est le passage au régime de ralenti moteur des deux moteurs, bien avant la descente infernale. Action volontaire (suicide ou kamikaze) ? Suivi de manoeuvres à piquer, Puis une tentative désespérée de remise en puissance des deux moteurs, pendant le piqué, juste avant le crash.


  15. FALCON

    Ca par exemple, quelle surprise de croiser Mr Mecifi sur deux types de supports très différents.
    Je suis abonné á la chaine yt de ce cher Aldo, et je suis très amateurs de vos vidéos dont je partage la pertinence des analyses, ainsi que l’humour piquant que je qualifierai assez typique d’un pays où j’ai aussi passé une partie de mon enfance.
    Bonne continuation.


  16. JujuY

    Deux nouvelles du BEA sur cet accident http://www.bea.aero/fr/enquetes/vol.ah.5017/vol.ah.5017.php

    Givrage des capteurs de pression des 2 moteurs, modification de l’assiette pour maintien de l’altitude, décrochage et aucune réaction de l’équipage


  17. Nazil

    tout d abord un grand Merci , pouviez-vous nous confirmer la thèse que Swiftair est une compagnie américaine et espagnole car je viens de tomber par hasard sur un site que Swift Air (USA) passe sous Chapitre 11
    29/06/2012 | Compagnies non régulières et Charter
    La compagnie américaine Swift Air, qui connait de graves difficultés financières, s’est placée sous le Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites le 27 juin. La compagnie avait,…voici le lien http://www.journal-aviation.com/actualites/infos-chapitre+11.html Merci



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


The Latest