XL Airways Vol 888T: Crash d’un Airbus A320 au Large de Perpignan

Un Airbus de Air New Zealande s’est ecrase au large de Perpignan avec 7 personnes a bord. D’eux d’entres elles sont confirmees mortes et 5 autres sont activement recherchees. L’appareil faisait un vol d’essai deux pilotes de nationalite allemande appartenant a la compagnie XL et 5 personnes, probablement des techniciens et/ou des observateurs. L’appareil etait immatricule en Allemagne sous D-AXLA et avait lors du crash une immatriculation de Nouvelle Zealande ZK-OJL pays dans lequel il devait etre exploite des le mois de decembre.

Il y aurait plusieurs temoins de ce crash. Selon eux, l’avion a brutalement quitte sa trajectoire d’approche et il est tombe d’environ 300 metres de haut.

 

Crash Airbus Air New Zealand - ZK-OJL - France - Perpignan
Accident aerien – France – 27 novembre 2008
 

 

D’apres d’autres temoins, l’avion aurait survole la ville de Perpignan a tres basse altitude en realisant un virage. Il se serait dirige vers la mer apres et puis a fait demi-tour pour se mettre dans l’axe d’approche de la piste 15 (voir carte). C’est au cours de l’approche qu’il s’est abime en mer.

Causes plausibles :
L’appreil finissait un vol de test qui avait dure deux heures. Deux pistes restent tres chaudes aujourd’hui :

– A-t-il etait victime d’une panne technique liee aux operations techniques qui ont justifie le vol d’essai ? Cette panne se serait manifestee lors de l’approche et pas durant les 2 heures de vol precedentes ?

– Les pilotes ont-ils pousse les essais un peu trop loin ?

Le BEA (Bureau d’Enquêtes et d’Analyses) a deja commence son enquete.


Article TF1 en attendant plus de nouvelles:

Un Airbus A320 néo-zélandais, avec 7 personnes à bord (et non cinq comme indiqué dans un premier temps), qui était en phase d’atterrissage à Perpignan, s’est abîmé jeudi en mer Méditerranée, au large du Canet-en-Roussillon. Toujours selon nos informations, le crash a été signalé aux secouristes par de nombreux riverains à 16h47.

“L’avion a coulé dans la mer, nous ne voyons plus que des débris. On nous a prévenus de la présence de 7 personnes à bord”, a expliqué à LCI.fr le capitaine Rigal du Codis 66. A 20h, deux corps sans vie avaient été repêchés, les cinq autres étant toujours portés disparus. Il s’agit de deux pilotes allemands et de cinq Néo-Zélandais. Le procureur-adjoint de Perpignan a estimé qu’il n’y avait “aucun espoir de retrouver des survivants”, indiquant que les recherches devaient s’interrompre vers 23h30 jeudi, pour reprendre tôt vendredi matin.

Une équipe d’enquêteurs sur place
Le plan rouge a été déclenché. La carcasse de l’avion d’Air New Zealand, qui s’était envolé de Perpignan, est à environ 6 km du rivage. Selon le directeur de cabinet de la mairie de Canet-en-Roussillon, des débris ont été retrouvés sur plusieurs centaines de mètres autour du point d’impact. Cinq bateaux de sauvetage en mer de la SNSM ont été mobilisés pour les recherches ainsi que deux bateaux de la gendarmerie maritime, un avion Atlantique 2 et un hélicoptère de la sécurité civile. Plus d’une centaine de pompiers et gendarmes étaient présents sur les lieux jeudi soir ainsi qu’une vingtaine de plongeurs.

Le secrétaire d’Etat aux transports Dominique Bussereau se rendra à Perpignan vendredi matin pour y rencontrer les secours, les autorités et des représentants de EAS Industries.

L’avion était en révision à Perpignan chez la société EAS. Il effectuait un vol d’essai circulaire depuis 1h30 lorsqu’il s’est abîmé en mer pour une raison inconnue. Une équipe de six enquêteurs français et deux enquêteurs allemands a été dépêchée sur les lieux de l’accident. L’appareil, construit en 2005, appartenait à la compagnie Air New Zealand mais la compagnie allemande XL Airways le gérait en leasing depuis deux ans.

 

Perpignan Rivesaltes carte d'approche AIP piste 33
Approche piste 33. C’est ce que l’avion realisait lors de son crash.
“le tour au dessus de la ville” tel que decrit par les temoins se trouve dans la procedure*.
 

 

L’avion realise ce virage a 3000 pieds puis descend vers 2000 pieds au passage du point 9.5 NM DME de PPG (VOR/DME de Perpignan 116.25 Mhz) alors qu’il s’eloigne au radial 106 de PPG. A ce point, il commence sa descente vers 2000 pieds mais aussi un virage a droite qui va le maintenir dans un arc 11 NM DME du VOR/DME PPG. La vitesse indiquee (IAS) maximale a la fin de cet arc est de 185 noeuds (kts). Cette vitesse permettra a l’avion de commencer a virer a droite encore quand il croise le radial 141 de PPG pour intercepter l’ILS de la piste 33 qui est orientee au 329 magnetique. L’approche a des contraintes en altitude et en vitesse et comporte des virages serres. Elle n’est cependant ni compliquee, ni dangereuse. Par contre, l’avion passe au-dessus de la ville quand il vire du 286 au 106 a une vitesse maximale de 220 noeuds. A ce moment, il est a 3000 pieds et ne peut pas etre, en temps normal, percu comme “bas” par les observateurs. L’avion s’est ecrase au-dessus de la mer, probablement dans la branche ARC/DME de 11 nautiques. A ce moment il devait evoluer a 2000 pieds en ralentissant vers 185 noeuds.

Metars autour de l’heure du crash :
LFMP 271800Z 28006KT 9999 -RA OVC033 06/04 Q1017 NOSIG
LFMP 271700Z 29006KT 9999 -RA OVC036 06/03 Q1017 NOSIG
LFMP 271600Z 30005KT 9999 FEW033 SCT043 BKN058 07/03 Q1018 NOSIG
LFMP 271500Z 28003KT 9999 -RA FEW033 BKN053 07/03 Q1018 NOSIG
LFMP 271400Z VRB02KT 9999 FEW033 BKN051 07/00 Q1019 NOSIG
LFMP 271300Z 00000KT 9999 FEW036 BKN050 BKN080 09/M02 Q1020 NOSIG
LFMP 271200Z VRB02KT 9999 FEW050 09/M02 Q1021 NOSIG

Cas similaire :
– Accident d’un DC-8 lors d’un vol d’essai aux USA

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *