Civil dans un avion militaire : il tire la manette d’éjection par erreur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un accident étrange est survenu cette semaine en Afrique du Sud. Un civil avait été embarqué par un ami pilote dans une patrouille de voltige locale. L’appareil à turbopropulseur de type PC 7 Mk II avait décollé depuis le terrain de Langebaanweg pour le vol de démonstration.

Lors d’une manœuvre acrobatique, le passager cherchant désespérément à s’accrocher à quelque chose jeta son dévolu sur une manette jaune et noire qui dépassait de son siège. Il s’agissait malheureusement de la manette d’éjection. La visière a explosée suivie de l’allumage de fusées installées sur le siège. Le passager encaissa 20 g et se retrouva propulsé à plusieurs dizaines de mètres de l’avion. Puis, un parachute automatique se déploya et l’infortuné se retrouva au sol sans trop bien comprendre ce qui s’est passé.

Un hélicoptère a été dépêché depuis la base et récupéra le passager sain et sauf. L’avion a également atterri sans problèmes.

Même si cette histoire fait rire dans les foyers, elle rappelle combien le briefing des passagers est important avant chaque vol afin de les familiariser avec l’environnement et ses dangers potentiels.

Le siège éjectable provoque un effet similaire à un abominable coup de pieds au derrière. A cela, il faut rajouter le bruit et le flash de l’explosion. Le passager a eu de la chance de s’en sortir indemne parce que les pilotes militaires subissent un entrainement conséquent pour pouvoir utiliser ce dispositif en toute sécurité. Les risques sont soit des fractures du dos et du cou lors de l’accélération par les fusées ou bien des blessures aux jambes ou aux bras qui se replient brutalement ou se blessent contre des parties du cockpit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *