Les 737 Nouvelle Génération Menacés par un Boulon Mal Serré

Un 737-800 appartenant à la compagnie nationale de Taiwan a pris feu peu après son arrivée à l’aéroport d’Okinawa.

Il était 10:36 heure locale, le lundi 20 aôut 2007, quand un très fort incendie se déclara sur le coté gauche de l’appareil puis se propagea partout ailleurs. L’appareil qui transportait 157 passagers et 8 membres d’équipage a été totalement détruit par les flammes. Heureusement, grâce à une évacuation très rapide initiée par l’équipage, aucune victime n’est à déplorer. L’avion explosa quelques secondes après que le dernier passager eut quitté le toboggan.

Les résultats préliminaires de l’enquête ont mis en évidence un phénomène très grave. En effet, lors des phases d’atterrissage et de décollage, les pilotes déploient des surfaces à l’avant et à l’arrière des ailes. Il s’agit respectivement des slats et des volets. Quand on n’en a plus besoin, soit après le décollage ou après l’atterrissage, ces surfaces sont repliées ou rétractées dans des logements prévus dans les ailes :

 

747 slats
Image montrant les slats déployés sur un Boeing 747
 

 737-800 en feu
Il a suffit que le pilote rentre
les volets pour que l’enfer se déclenche

Maintenant, voici ce que les enquêteurs ont découverts jusqu’à présent : lorsque les slats sont sortis, un boulon mal serré ou installé sans rondelle de freinage se dévisse totalement ou partiellement et soit fait saillie, soit il tombe dans les rails permettant le guidage des slats.

Quand les slats sont rétractés, ce boulon vient percer le réservoir. L’essence coule sur le réacteur et prend feu. La perte de l’avion est garantie que la chose arrive au sol ou en vol.

Dans le cadre de l’incident d’Okinawa, c’est une chance extraordinaire que le phénomène se soit déroulé après l’atterrissage quand le pilote a rentré les volets. C’est un technicien au sol qui vu le début d’incendie et qui a alerté les pilotes. A très peu de choses près, l’accident aurait pu survenir après le décollage et l’avion aurait pris feu et explosé en vol. Dans ce cas, il aurait été difficile de trouver la cause de l’incendie avant la perte d’autres avions encore.

La FAA a émis une directive de navigabilité (AD 2007-18-52) concernant les avions de type Boeing 737-600, -700, -700C, -800, -900, et -900ER


Vidéo 1
Cette vidéo montre l’évacuation, l’explosion ainsi que les services de lutte contre l’incendie. Remarquez le pilote qui saute par un hublot du cockpit une fraction de seconde aprèsl’explosion.
 

 


Vidéo 2
Même scène, sous un autre angle. Un membre d’équipage attaque le feu avec un extincteur portatif. L’explosion arrive juste après qu’il ait pu s’éloigner :
 


 

Personne ne fut blessé au tué par ces explosions.

Autre lecture :
– Texte officiel de la directive de navigabilité FAA
(PDF AD 2007-18-52 Anglais)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *