Recherches de l’Air France 447

Les recherches se poursuivent sur la zone ou se serait ecrase l’Airbus A330, mais rien n’a ete localise. Dans un premier temps, les Bresiliens avaient parle de debris flottants et de nappe de kerosene, mais on sait aujourd’hui que ces elements ne sont pas lies a l’avion manquant.

Si on ne trouve pas cet avion dans cette zone, c’est qu’il n’y est peut etre pas tout simplement. Des le depart, les recherches ont ete lancees avec une hypothese : l’appareil s’est ecrase peu apres les derniers messages ACARS.

Cette hypothese est peut etre precipitee. En effet, l’ACARS annoncait des pannes successives d’equipements electroniques puis il est lui-meme devenu silencieux. L’ACARS etant lui meme un appareil electronique, il a pu etre victime du meme phenomene qui a cause le reste des pannes.

Peut-on faire confiance a l’ACARS ?
Nous parlons d’un avion dans lequel rien ne semblait fonctionner correctement. Dans ce contexte, il serait etonnant que l’ACARS soit le seul equipement 100% fonctionnel et coherent. Il n’est pas impossible qu’une partie des informations fournies par l’ACARS ne soient tout simplement fausses.

Options des pilotes : 
Un des rares ordinateurs qui n’a pas ete annonce comme defaillant par l’ACARS est le SEC 2. Avec le SEC 1 et les PRIM 1, 2, 3, il est un des cinq ordinateurs gerant les commandes de vol. A lui seul, il est suffisant pour piloter l’avion en loi directe. Si les pilotes avaient en plus dispose de l’horizon artificiel de secours, etant donne leur experience, ils auraient pu voler encore pendant un temps plus ou moins long.

L’histoire de l’aviation nous montre que les pilotes n’abandonnent jamais dans ces situations. Le Japan Airlines 123 a vole plus d’une demi-heure alors qu’il lui etait theoriquement voue a la chute libre. Les pilotes de DHL sur un A300 qui ont ete victime d’un missile au-dessus de l’Iraq ont meme pu revenir atterrir. Le United 232 est revenu a l’aeroport apres des heures de vol dans un avion ou rien ne fonctionnait… etc.

Donc si les pilotes de l’AF447 avaient pu un tant soit peu voler, ils auraient decide de faire demi-tour pour rejoindre la terre la plus proche : le Bresil. Cet avion disposait de la puissance de ses moteurs, de carburant et au moins du SEC 2. Il a peu etre parcouru une distance consequente avant d’arriver a l’endroit ou les pilotes ont perdu la bataille.

Cette hypothese expliquerait pourquoi les recherches sur la zone des derniers messages ACARS sont restees vaines.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *